"RIEN NE NOUS SEPARERA, MEME PAS LA MORT..."

Publié le 23 Avril 2015

IL y a quelques mois, j'ai reçu le récit d'une histoire vraie selon l'auteur. "Rien ne nous sépareras, même pas la mort", est une bien étrange histoire, d'une femme qui a perdu son mari, il y a deux ans, avec qui elle est en communication perpétuelle. Un corps avec deux esprits. Bien plus encore, une porte ouverte pour d'autres entités bonnes ou mauvaises puissent s'exprimer et les guider. Tout cela est l'histoire incroyable de deux âmes qui aurait acceptés de redescendre sur terre, afin de prouver que l'au-delà existe. Medium OMAEL de son nom Mr KIEFFER à Cannes corroborait la présence d’âmes noires. Quant à l'IFRES, juste la présence de son mari.

Voici une petit interview de cette femme, car même si les faits ne peuvent être prouvés et paraissent dingue, il faut bien le dire, n'est ce pas là le propre du paranormal, pour que tout le monde se fasse son propre avis.

-Comment se fait-il que vous puissiez parler à votre mari ?

Mon mari est moi avons déjà vécut des vies antérieures. Nous étions dans l'au-delà quant un jour ils ont demandé si quelqu'un voulait redescendre avec pour mission, de montrer aux gens que le monde de l'au-delà existe. Personne ne voulait, alors mon mari et moi, nous sommes portés volontaire. Nous sommes nés, à nouveau sur terre, on s'est retrouvés. L'amour était aussi fort. D'ailleurs, je me rends bien compte que tout au long de notre vie quand nous étions ensemble, on a eu beaucoup de facilité dans tous ce qu'on entreprenait. Même le fait que lui s'en aille, que moi je reste et que nous partageons ce corps est fait pour accomplir notre mission.

Voici un écrit, que j'ai pu voir et lire lors de mon interview, de son mari en 1962, lorsqu'il était au régiment

"C'est encore plus fort qu'un besoin, qu'une nécessité, c'est comme si il n'y avait toujours qu'un seul être pour nos deux corps. Et ce n'est pas encore exactement ce que je ressens, ma petite femme chérie de toute ma vie et plus encore de l'éternité. Puisque la mort n’arrivera jamais à nous séparer. C'est à dire que nous faisons bien qu'un seul."

-En quelle année votre mari et vous même êtes redescendu sur terre ?

Mon mari est né en 1941 et moi en 1942

-Avez-vous des souvenirs de vos vies antérieures ?

Lorsque je regarde la photo de mon mari la nuit, Je vois plusieurs visages

-Est ce qu'il est identique ?

Non le visage de mon mari change tout le temps, par contre le regard est toujours le même.

-Comment ça se passe quand il y a deux entités dans un seul corps?

D'abord il est arrivé, ce n'était qu'une voix. Comme je pouvais entendre "Le connard" (âme noire) et les autres entités. Il n'avait pas assez de force, aux débuts pour être présent tout le temps et passer au dessus des autres entités. Cette force s'acquiert avec le temps. J'ai dû moi-même, me battre pour lui faire sa place, en chassant les autres entités. C'était dur mais j'ai tenu bon...

Maintenant on a appris à se coordonner et a se laisser la place mutuellement.

-Comment avez-vous fait pour chasser ces âmes noires ?

J'ai vu beaucoup de medium. J'ai été jusqu'à Cannes, pour voir le médium OMAEL qui connaissait bien cette âme noire car il avait déjà eu à faire à lui. Mais malheureusement il n'a pas réussi à la faire partir définitivement, malgré la prière qu'il m'avait donné, ainsi que les produits. Du coup, les bonnes entités qui m'entourent m'ont guidé. Ils m’ont dit que je devais me représenter les choses visuellement, alors avec mon mari on a commencé à regarder des vidéos d'anaconda dévorant des crocodiles. Les crocodiles pour moi représentaient les âmes noires, en se faisant dévorer, je les chassais. Tout cela à duré cinq mois.

-Comment expliquez que vous preniez un serpent, signe de perfidie dans la bible, comme animal pour dévorer des âmes noires ? Je vous demande cela par rapport a toutes vos croyances religieuses, puisque j'ai pu lire que vous alliez prier à Lisieux...

Non, non, non... Ce n'est pas comme cela que ça se passe. Nous avons une image de Dieu ou de Satan, Mais Dieu n'a pas d'image. En partant de ce principe même pour les serpents, il y en a des bons comme des mauvais. Pour moi, j'ai eu de bons serpents pour me protéger. C'est vous qui donnez l'image que vous voulez !

-Ce que vous m'expliquer là, en tout cas ce que j'en comprends, c'est que dans les livres saints, au final il y a une image très humaines des choses...

Les chrétiens ont la bible, les musulmans le Coran, les juifs la Torah... Mais là-haut, il n'y a pas toutes ces différences. Tout le monde est ensemble.

-Comment avez-vous écrit ce récit ?

Grâce à mon mari par écriture automatique et par moi-même, par mon propre vécut et ce que je pouvais ressentir. Par ce que ça n'a pas été facile du tout. Parfois, je me disais que je n'en pouvais plus. J'aurais pu lui rendre son cœur et tout se serait arrêté

-Je rebondis sur votre réponse. Vous parlez des âmes noires, comme si dès le début, elles avaient eu vent du projet d'envoyer des âmes sur cette terre avec une mission, et que du coups elles avaient pour dessein de contrecarrer ce projet...

Oui tout à fait. Ils savaient que ce qui pourrait mettre à mal ce projet, se serait que mon mari et moi, nous nous séparions. Elles n'ont eu de cesse depuis le départ de nous séparer, même du vivant de mon mari. Et maintenant à sa mort. Vous avez tout compris.

-J'ai une question délicate à vous poser. Vous savez que ce genre de récit où on ne peut prouver les choses, peut être mal perçu. Si votre mission est de faire connaître l'existence de l'au-delà, n'avez vous pas peur, juste de passer pour folle ?

Ah mais si, j'en suis bien consciente. Mais c'est ma tâche ici. Par contre je sais qu'une fois que ma mission sera accompli, je partirais et retrouverai mon mari. C'est tout ce qui compte !

Je vous l’avais dit c'est le récit d'une bien étrange histoire.
Voici pour finir le résumé de son livre.

"Mon biquet est décédé deux mois avant nos 50 ans de mariage. Nous avions 16 ans, lors de notre première rencontre, 21 ans au moment de notre mariage. Nous nous aimions passionnément, au point de se jurer l'amour éternel. Et nous nous étions fait une promesse.

Quelques jours après le décès de mon biquet, j'ai réussi à reprendre contact avec lui dans l'au-delà, et nous ne sommes plus quittés ! mais en contrepartie de ce miracle, l'au-delà nous à demandé d'accomplir une mission. J'avais mon libre arbitre pour refuser... mais j'ai accepté..."

Ce bouquin peut se trouver gratuitement sur internet, en se mettant sur le site LIBRINOVA, en s'inscrivant gratuitement.

Voici un enregistrement de la voix de son mari se posant sur une chanson, que me dit l'auteur. Effectivement Il y a bien une voix dessus. Attention c'est un enregistrement d'enregistrement, le son est assez trouble, alors baissé le son de votre ordinateur avant de l'écouter.

Rédigé par Marge.

Publié dans #Hantise, #paranormal, #Récit, #saga, #vie après la mort, #Enquête

Repost 0
Commenter cet article