PSYCHOGRAPHIE DU 26 JANVIER 2016 "SPÉCIALE CIT & GREPP"

Publié le 7 Février 2016

Les Esprits :
Mes chers amis, nos manifestations sont entrecoupées, répertoriées, mesurées dans, et par des dimensions induites par vos conditions de vie. Mais vous comprenez aisément que celles-ci n’ont pas les limites que vous escomptez. Notre manifestation est longitudinale et sans limite. C’est vous, qui lors de votre captation, en déterminez un début et une fin. Un rayon de lumière concentrique diffusé dans l’espace possède la même intensité et la même phase, et ce, dès sa diffusion. Lorsque vous l’entrecoupez d’un miroir, la lumière réfléchie et dirigée en un sens, possède une structure contrariée par le seul fait du miroir. Ainsi les informations que nous vous envoyons sont uniformes c’est-à-dire absolues. Lorsque votre raison les intercepte, autrement dit lorsque vous dirigez votre propre miroir, vous déviez ce flux d’informations vers vous. Mais l’émission est, elle, permanente et sans direction voulue. Vous êtes donc oint de spiritualité et votre condition d’homme vous fait transformer cet état en manifestation patente. Il est primordial que vous compreniez cette substance mentale pour établir un tronc commun à toutes les actions que vous pourriez mener. L’important est donc l’information reçue plus que la manière dont vous l’avez obtenue.

Marguerite :
On a des questions par rapport aux autres expérimentations que nous avons faites. C’est pour avoir des confirmations sur des ressentis afin d’avoir un élan de confiance, et les 3 questions suivantes sont liées à la séance à Fougeret. (NDLR: Séance du 21 novembre 2015)

Nous avons remarqué à Fougeret que la température ambiante semble avoir une influence sur la brume et la diffraction du laser, il y a-t-il une température idéale pour l'eau diffusée dans la CIT ?

Les Esprits :
Le plus important est bien plus les interférences électromagnétiques et spectrales que la température. Sachez que notre action se situe à 80% dans l’interférence. Celle-ci n’est pas de votre dimension, mais elle tend à le devenir. La température de l’eau peut donc être basse ou haute, les réactions thermiques ne nous impacte pas, car nous sommes bien plus proches du photon lors de ces apparitions. La chaleur possible pour l’eau et son état sont en déca de nos influences. Si la vibration peut créer de la chaleur ici-bas, l’effet escompté est déjà loin de notre terrain d’action. Ce qui est important est la cause et non l’effet. La chaleur est un effet, elle n’est pas une cause pour nous, si ce n’est sa constitution c’est-à-dire les atomes.

Marguerite :
Lors de la première soirée de test, nous savons que personne de Fougeret ne s’est manifesté, mais pour la seconde session où nous étions seuls, je pense que le premier visage de femme était Élisabeth, et j’aimerais savoir si c’est le cas.

Les Esprits :
Il y a eu plusieurs entités qui se présentaient ce soir-là, mais aucune n’a réussi à se manifester. Il était question d’entités habituées au maniement de votre matériel et de votre médiumnité. Tu as capté la présence de beaucoup d’entités mais les résultats n’en sont pas l’application. Il faudra pour ce faire recommencer l’expérience. N’oubliez pas que le savant mélange doit s’obtenir avec l’assiduité.

Marguerite :
On a repéré depuis plusieurs expérimentations qu’il y avait des entités qui revenaient souvent, dont un homme barbu qui se manifeste quasiment chaque fois. On voulait savoir si ce n’est qu’une impression, et si ce n’est pas le cas, est ce qu’on pourrait avoir son identité s’il vous plait ?

Les Esprits :
Oui, les entités qui vous suivent et qui vous inspirent comptent parmi eux une entité qui se montre barbue, c’est un détail voulu pour justement aiguiser vos perceptions. Il faut aussi comprendre que votre objectif est d’étendre la TCI en dehors des locaux de votre mouvement. Un fait qui devra démontrer la non-localisation du monde des esprits mais surtout l’indépendance essentielle de sa réalité. Vos meilleurs résultats se feront donc en différents lieux et pays. Vouloir s’appesantir sur ce contact c’est dupliquer ceux que vous obtenez déjà avec votre plus grande cellule. Réitérer l’expérience, c’est communiquer avec les mêmes esprits attendus pour ce rôle. Il existe ici, sachez-le, un boulevard spirituel ouvert pour la cause recevant une myriade d’esprits venus pour actionner vos tendres manettes. Les esprits qui vous inspirent attendent autre chose, d’autres moments. Nous ne pouvons pour le reste, identifier l’esprit qui se manifeste avec la barbe, contentez-vous alors d’un Victor.

Marguerite :
Les questions suivantes sont un jeu de questions /réponses par ou par non : Y a t-il bien eu une interaction entre le fils de Véronique et les entités qui se sont présentées lors de la session du dimanche à cause du bruit ?

Les Esprits :
Oui.

Marguerite :
Est-ce bien l’image de ma chienne Tessa qui s’est présentée lors de deux expérimentations, notamment celle du 11 décembre ?

Les Esprits :
Nous n’avons pas la trace d’une manifestation d’animaux compte tenu que ces entités ne peuvent se communiquer tel que vous le supposez. Il y avait en tout cas des entités chargées de leur évolution. Idem pour la captation du cheval induite elle aussi par une entité évoluée et non par un cheval galopant. J’espère que vous comprenez la nuance.

Marguerite :
La dernière question "oui/non" est : "Avons-nous bien entendu une voix, lors de la séance du 20 janvier ?"

Les Esprits :
Oui, il y en aura d’autres

Marguerite :
Nous envisageons prochainement de remplacer le vidéo projecteur par un modèle plus lumineux, est ce pertinent ? Et quelle amélioration nous donnerait des résultats dans un délai court ?

Les Esprits :
Plus vous obtiendrez un fort contraste et plus vous aurez une suffisance dans l’information ainsi donnée.

Marguerite :
Pourriez-vous nous donner nos fréquences à chacun s’il vous plait ?

Les Esprits :
Nous ne le pouvons pas.

Laurie :
Pourquoi ?

Les Esprits :
Car nous ne les percevons pas en ce présent.

Marguerite & Christophe :
Bizarrement, nous sommes toujours rappelés par le Manoir du Tertre qui se trouve en forêt de Brocéliande. Le Manoir du Tertre semble toujours nous ramener à lui et on n’arrive pas à savoir pourquoi, c’est un sentiment qu’on a tous ensemble. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet, et s’il nous appelle qu’aurions-nous à y faire et si c’est Mme Zaepffel, l’ancienne propriétaire qui essaie de nous communiquer un message.

Les Esprits :
Il y a du vrai dans ce que tu dis, il y a bien des esprits qui cherchent à communiquer avec vous et ce depuis qu'ils vous ont vu lors de votre premier passage en ces lieux. Ils sont d’ailleurs ici présents pour ce contact. Sachez que vos études vous ouvrent des sympathies spirituelles promptes à vos travaux. Le manoir dont tu parles est un pied à terre intéressant pour vos études. Le monde des esprits cherche toujours le chemin le plus court pour vous atteindre. Lorsque celui-ci s’accompagne d’un lieu prédisposé, alors la charge en est d’autant plus captatrice.

Christophe :
Vous nous encouragez donc à y aller avec la CIT ?

Les Esprits :
Nous vous encourageons à suivre vos intuitions.

Marguerite :
Comment peut-on aider les entités à interagir avec nous (voix déplacement objet, etc..) une pompe électromagnétique peut-elle aider à une manifestation?

Les Esprits :
Seule la teneur de votre foi sera d’un réel secours, le matériel utilisé est secondaire. Attention à ne pas donner le bâton pour vous faire battre car l’électromagnétisme peut provoquer des perturbations non dirigées. L’utile est de trouver la moindre résistance. Le choix du matériel vous appartient, essayez déjà de vous familiariser avec ce que vous déployez. Il y a de la sagesse à aller crescendo dans la charge de travail.

Marguerite :
J’ai une question sur un enquête en cours, elle peut être aussi répondue par oui ou par non car nous devons travailler de notre propre chef pour qu’on apprenne. Nous avons reçu un homme qui habite dans une ancienne chaumière qui nous a appelé et on s’est déplacé avec Omar et on pense qu’il a une capacité médiumnique qui s’est réveillée d’un coup et qu’il ne sait pas gérer, il dit voir une femme dans sa cuisine, nous voulons savoir si le ressenti qu’on a eu est dans la bonne direction.

Les Esprits :
Oui.

Marguerite :
Est-ce que quelqu’un du manoir du Tertre aurait un message plus personnel à nous faire passer comme indication, une voie à trouver là-bas, car j’ai une petite idée du pourquoi on est là-bas, j’ai l’impression qu’on a des choses à trouver, et je veux juste savoir s’il y a un message vis-à-vis de ça.

Les Esprits :
Nous ne pouvons laisser libre court aux influences de ces esprits, ici ce soir, telles sont fortes leurs attentes. Sachez, pour votre gouverne, qu’elles ont trouvé à vos contacts, la voix qui leurs manque. Il faudra canaliser leurs attentes. L’antériorité est effectivement en relation de cause mais pas telles que tu l‘entends. Il est question d’une vieille connaissance et non d’un souvenir personnel.

Marguerite :
La dernière question sera : Un message audio peut-il être une superposition de plusieurs parties de phrases sur une même petite plage temporelle ? (exemple "Nous sommes" + "à vos côtés" superposé, donc incompréhensible au premier abord)

Les Esprits :
Oui, vous avez tendance à ne voir et comprendre le son que dans une phase longitudinale. Un son devrait s’effectuer dans une certaine propagation et selon une longueur d’onde. Sachez qu’il existe une diffusion sonore imbriquée c’est-à-dire verticale. Le son ne se propage pas dans l’espace mais dans l’infiniment petit. Il y a donc un épicentre puis une émission verticale sans phase. C’est une sorte de droite verticale et indéfinissable pour vous en tant que spectre sonore. Donc oui vous pouvez obtenir le début d’une phrase, la suite se lira dans la profondeur, alors que la propagation sonore sera nulle

Tous :
Merci.

Les Esprits :
N’oubliez pas mes amis, notre gouverne sont vos esprits, le reste sont les effets marquants de cette réalité.

Éric

Rédigé par GREPP

Publié dans #cellule, #ifres, #paranormal

Repost 0
Commenter cet article

schlaeger_tinnes 23/02/2016 17:38

Merci à toute votre équipe ,votre travail est impressionnant.