Château de Fougeret, résultat d'enquête

Publié le 19 Juillet 2015

Notre enquête au Château de Fougeret n'avait pas comme objectif de vérifier ou de confirmer un cas de hantise. Depuis plusieurs années de faits et d'enquêtes, nous pensons que plus rien n'est à démontrer en ce lieu! Notre démarche, sur place, était de tenter de rentrer en contact avec les entités, d'ouvrir une porte à la discussion et à l'échange en tentant de mettre en relation des méthodes ancestrales et des technologies modernes. C'est dans ce but que nous avons voulu inviter Joël et Laurie, Président et Vice-présidente de l'Institut Français de Recherche et d'Expérimentation Spirite (IFRES*), avec qui nous travaillons depuis quelques mois déjà. Une collaboration qui coulait de source, tant dans notre approche, que dans notre façon d'étudier le monde spirituel.

Il est 18h quand Véronique, la propriétaire, nous ouvre les grilles du château.

Lorsque vous pénétrez à Fougeret, son histoire et son vécut sont palpables. Ses murs et son jardin ont du enregistrer pas mal d'évènements depuis le 14e siècle.

Véronique, passionnée d'histoire, nous fait visiter les lieux en nous retraçant tous les faits historiques qu'elle a elle-même pu trouver sur Fougeret.

Joël, Laurie, Véronique et François se connaissant déjà, c'est tout naturellement que nous leur proposons de diner ensemble, afin de leur expliquer plus en détails le déroulement et notre approche sur l'enquête.

Une enquête sous le signe du respect

Si il y a bien un principe essentiel que nous partageons avec l'IFRES, c'est le respect. Respect du lieu, des terres, des gens, et des entités spirituelles.

Nous débutons nos expérimentations, vers 23h00. Joël, médium depuis 30 ans, se charge de nous présenter, nous et nos intentions, au monde spirituel. Véronique et François intrigués, mais confiant sous le couvert de Joël, nous accompagnent dans cette aventure.

Chacun à un poste bien précis, Joël est le maître de cérémonie, Véronique, François et nous même sommes installés à ses côtés, autour de la table. Avec KII, dictaphones et caméras infrarouges à portée de main, nous sommes prêts à toutes manifestations éventuelles. Laurie, quant à elle, se trouve au contrôle de l'ordinateur et de la Kinect.

Au fur et à mesure que l'expérience avance, nous pensons avoir entrouvert une porte vers un autre monde d'où certaines entités semblent vouloir venir se présenter à nous.

L'ambiance monte en intensité lorsque la kinect et Joël détectent la forme d'une personne semblant jouer du violon!
Joël nous annoncera aussi de la présence d'un autre homme désireux, quant à lui, de fumer! Ou encore de Suzanne, se réclamant de la famille des châtelains.

Mais une séance de médiumnité est épuisante. D'abord pour le médium qui reçoit beaucoup d'informations et de sentiments égarés. Mais également pour l'ensemble des participants, aussi bien humains que spirituels et qui se trouvent vidés de leurs énergies.

C'est donc tout naturellement qu'après 1h 15 de séance, Joël se doit de faire une pause. Et nous aussi. De ce moment de calme, nous en profitons pour effectuer un premier debriefing de nos ressenti.

Un œil accroché au matériel toujours actif, nous voyons alors apparaitre à l'écran une petite forme qui semble attachée à un des nombreux tableaux de la bâtisse. Malheureusement, abasourdis par l'événement, nous n'avons pas remarqué que l'ordinateur n'était plus en mode enregistrement. Nous n'avons donc aucunes images à vous présenter.
Elle est apparue, un certain temps sur le tableau, avant de se déplacer sur l'abat jour, avant de disparaître.
Nous avons même eu le temps, en croisant les infos sur l'histoire de Fougeret, d'en arriver à la conclusion qu'il pouvait s'agir d'une petite fille.

Retour aux sources

A partir de ce moment la question est posée. Comment pouvons nous entrer plus en communication avec ces entités?

Joël et Véronique avancent l'idée de faire tourner une table. Autant vous dire que c'est une première pour nous. Nous ne nous adonnons généralement pas à ce genre d'expérience sans en avoir les connaissances suffisantes. Mais au côtés de Joël nous sommes confiant. Il nous explique la démarche, les mains posés sur le guéridon sans croiser les jambes. Et surtout ne pas quitter la table avant de clore la séance. Laurie est toujours au contrôle des écrans, afin de continuer à faire le lien, entre cette méthode ancestrale et les nouvelles technologie.

La séance à peine commencée, que déjà nous nous apercevons que ce guéridon en bois massif si solide, bien stable sur ses quatre pieds, semble devenir aussi mou qu'un marshmallow. Le drôle de sentiment que le bois prend vie.

Par un jeu de questions/réponses simple; "un coup pour oui, deux coups non", nous commençons par poser nos questions. En premier lieu nous voulions savoir si le petit squelette, apparu un peu plus tôt sur la Kinect, était bien une entité spirituelle désincarnée. La table se lève et se repose. Une réponse nous était donnée, un OUI! Au fur et à mesure de nos questions, nous apprenons que nous sommes bien en présence d'une petite fille prénommée Élisabeth, fille d'anciens propriétaires et non de domestique. Détail très intéressant car lors de la table tournante, François lui demande si elle était fille de propriétaire, la table répond oui. Il lui redemande ensuite : "donc tu ne faisais pas partie des domestiques ?" Elle répond non. Ce qui implique que cette entité est bien intelligente et comprend pleinement le sens de nos questions. Élisabeth serait âgée entre 15 et 20 ans, ce qui surprend Véronique qui la voyait plus jeune. Là aussi une question est soulevée par Joël, les entités peuvent-elles évoluer après leur décès? Et si oui, comment?

Nous restons un bon moment en contact avec elle, jusqu'au moment où, plus tard, Marguerite ressent un froid sur ses épaules. Comme si quelqu'un y déposait ses mains.

Nous demandons alors si d'autres entités se sont jointes à nous. Là encore, un oui retentit au travers de la table. Et au fur et à mesure de nos questions, nous en apprenons plus sur l'identité de notre nouvel invité. A commencer par son nom, Monsieur M.*. Mais nous apprenons également qu'il fut un des anciens propriétaire du château. Nous recevons également des détails précis sur son physique et, plus intriguant encore, nous apprenons qu'il a été fumeur. A cet instant, nous établissons un lien direct avec une des entités rencontrées en début de soirée.

Cette séance de table tournante fut très enrichissante pour notre connaissance sur le monde spirituel. Répondant à l'une des questions fondamentales que le GREPP s'est toujours posée : Est ce que toutes les âmes errantes, dans des maisons dites "hantées" ont forcement besoin d'aide? Comprenez que la réponse n'est pas aussi évidentes qu'on pourrait le croire.

Pour exemple, la petite fille, qui elle, nous a réclamée notre aide pour évoluer avec ses parents. Alors que Mr M., lui, pleinement conscient de son état, voulait rester au château.

Par conséquent, il nous semble impératif de savoir prendre du recul sur nos idées préconçues pour laisser place au respect et à l'écoute. Chaque cas est unique et mérite d'être étudié singulièrement avec toute la politesse que nous pouvons y apporter.

** A la demande des propriétaires, le nom et prénom de cette entité ne sera pas divulgué.

Une nuit calme

Vers 3h00, alors que Joël et Laurie venaient de regagner leur hôtel. Nous nous sommes retrouvés avec Véronique et François, avant leur départ, à bavarder sur la soirée qui venait de se dérouler. C'est alors que sur la kinect est apparu, tranquillement assis sur une chaise autour du guéridon, la forme d'un adulte et qui semblait suivre de près nos discussions philosophiques sur le monde invisible, un bon verre à la main, dans une posture décontractée.

Vers 3h30, Véronique et François, nous laissent les clés du château, nous laissant seul pour le reste de notre enquête. Revenu à nos classiques, nous avons arpenté le premier et le deuxième sans trop de résultat. Alors, un peu fatigué, nous nous sommes couchés à 5h30 dans la chambre de la grand-mère.

Caméra infrarouge dans la chambre et une deuxième dans le couloir, nous nous sommes endormis d'un sommeil lourd et imperturbable. Ce n'est qu'après plusieurs jours de visionnage, que nous avons remarqué que nous avions eu une drôle de visite lors de cette nuit "calme". Mais on vous laisse la découvrir dans la vidéo.

Pendant le petit déjeuner, nous avons encore échangé sur la soirée et c'est la tête pleine de leçons acquises sur le lieu, que nous sommes repartis.

Quid de la Kinect

La Kinect est à la base un outil vidéo-ludique servant essentiellement pour la reconnaissance de mouvement et qui permet d'interagir avec une console de jeu sans avoir à utiliser de manettes. Un peu à la manière de Tom Cruise dans "Minority Report".

Je tiens à préciser, pour la suite, que depuis le temps que nous l'utilisons dans sa fonction première, à savoir le jeu vidéo, nous n'avons jamais eu de "mauvaises interprétations", quand à la détection d'un objet ou d'un animal ! Aucun bug...

La question se pose alors. Peut-on se fier à ce nouvel outil dans la recherche paranormal ?

A ce jour, soyons honnête, il nous est impossible de répondre par oui ou par non.

Nous sommes, par ailleurs, obligé de poser une fois de plus la question du "hasard" dans les études liées au paranormal. (Hasard que beaucoup préfèrent mettre en avant comme conclusion, plutôt que de passer du temps à la recherche et à l'étude des phénomènes).

A ceux qui nous dirons que la Kinect a pu confondre l'abat jour avec une forme humaine dans le cas de la petite fille! Nous répondrons; peut-être! Mais que penser de la forme de l'adulte, qui elle, n'avait aucune source possible dans les meubles ou objets de l'environnement au moment de sa matérialisation! Est-ce également le fruit du hasard qui veut que nous ayons pu entrer en contact avec 2 entités, un enfant et un adulte. Et que, la Kinect, tout au long de la soirée, nous a fait apparaitre que deux squelettes, celui d'un adulte et celui d'un enfant!

Alors oui, le hasard fait peut être bien les choses! Mais à force d’expériences sur le terrain, il nous parait de plus en plus réducteur et précipité d'en conclure à chaque fois à un coup du hasard!

*L'Institut Français de Recherche et d'expérimentation Spirite

L'IFRES est une association loi 1901. Elle existe depuis 1982 et ses statuts ont été déposés officiellement en avril 1996. Elle est composée de bénévoles et ses travaux ne sont subventionnés que par la cotisation des adhérents. Cette association fait partie du mouvement spirite français et agit selon les préceptes du Spiritisme. La recherche qui y est menée ne fait pas appel à la science officielle, puisque entièrement basée sur un contact non reconnu scientifiquement. Le Spiritisme est sous cet aspect plutôt une science d’observation, qu’une science appliquée (comme la Physique par exemple). Aujourd’hui L’IFRES expérimente l’enregistrement audio visuel TCI avec un ensemble d’appareils grand public, confinés dans une cellule insonorisée dont l’espace est remplie de brume. Ce dispositif n’est pas encore au point, ni représentatif des conseils techniques reçus par écriture automatique (une foule de directives techniques reçues il y a plus de 10 années ne sont toujours pas configurées). Sans cesse en évaluation ce dispositif subit de nombreuses modifications selon les expériences menées et les résultats ainsi obtenus.

Le site de l'IFRES

Château de Fougeret, résultat d'enquête
Château de Fougeret, résultat d'enquête
Château de Fougeret, résultat d'enquête
Château de Fougeret, résultat d'enquête
Château de Fougeret, résultat d'enquête
Château de Fougeret, résultat d'enquête
Château de Fougeret, résultat d'enquête
Château de Fougeret, résultat d'enquête
Château de Fougeret, résultat d'enquête
Château de Fougeret, résultat d'enquête
Château de Fougeret, résultat d'enquête

Rédigé par Chris G.

Publié dans #Hantise, #Enquête, #Récit

Repost 0
Commenter cet article

olivier 29/07/2016 00:09

Vous y croyez vraiment ou vous faites un show?
-- le coup de la table est super facile... il suffit de regarder vers qui la table bascule pour savoir qui est le faussaire. En l'occurence c'est la propriétaire du chateau, véronique... c'est très facile à faire ce genre de tour. ça ne marche que pour les tables rondes avec les pieds d'une certaine façon... testez chez-vous : vous posez les mains sur le guéridon et avec l'effet "levier", la table bascule vers vous... Nous, les "médiums", on le fait tous pour faire croire qu'on parle avec des entités... un classique.
Je ne vous jetes pas la pierre, une emission canadienne a permis à un charla... médium de faire bouger une table pendant plusieurs mois. le truc était tellement grossier que la chaine a arrété la diffusion. Regardez comment on fait bouger une table facilement :

https://www.youtube.com/watch?v=w3njDQMn8LI

vous noterez que ce ne sont jamais des tables carrés... les esprits n'aiment pas ces tables.

Je suis très déçu de découvrir que Véronique ment ouvertement, je pensais qu'elle se contentait de laisser "penser" qu'il y a des fantômes mais elle est vraiment dans la supercherie. décevant meme si on sait que dans ce chateau il ne s'est jamais rien passé avant qu'ils l'achete et qu'ils inventent des histoires de petites filles.

- et la kinect voit partout des squelettes... le but de la kinect c'est de cherchez des formes humaines pour identifier les corps qui vont jouer au jeu vidéo... le problème de la kinect c'est qu'elle prend beaucoup de chose facilement pour un corps... chez moi je suis obligé de déplacer un canapé, un porte manteau et un abat-jour à chaque fois que je veux jouer car je me retrouve avec des tas d'entité...

https://www.youtube.com/watch?v=szTC3cFaA7o un exemple qui prouve que la kinect peut prendre un manteau pour un esprit... et des vessies pour des lanternes

Vincent 14/04/2016 05:13

Cinéma, cinéma, cinéma !!!!!!!!!!!!!!!