Drôle de week end à Fougeret

Publié le 20 Avril 2016

Drôle de week end à Fougeret

Cette nouvelle expérimentation n'était assurément pas comme les autres.
Pour les besoins d'un reportage TV, réalisé par l'équipe de Vice Media et traitant de la recherche sur le paranormal, nous avions décidé de planter le décor au célèbre château de Fougeret. N'en déplaise à Mr Lignon.

Après plusieurs jours passés à trouver une possible date de tournage, nous nous étions mis d'accord sur le deuxième week-end d'avril. Du dimanche 11 au lundi 12.

Prévoyant un départ aux alentours de 14h, nous nous retrouvions dimanche midi pour charger la CIT dans le véhicule que Vice media avait loué pour l'occasion. Véhicule malheureusement trop petit en hauteur, qui nous a obligé à un démontage des roues de la CIT pour lui permettre de rentrer dans le véhicule. Cet impondérable résolu, nous quittions notre local de Carrières-sur-Seine à 14h pour entreprendre le voyage.

C'est sur la route que les événements étranges ont commencé.

17h38

Drôle de week end à Fougeret

Nous recevons un message de Joël, notre medium préféré de l'IFRES, nous demandant par texto:

"Coucou les zamis. Tout va bien? Les entités viennent de me faire comprendre qu'une chose vous turlupinait... Pas de soucis avec la CIT?"

Nous interloqué:

"Pas de soucis sauf qu'on a du démonter les roulettes de la CIT pour qu'elle rentre dans la voiture ;)"

Joël:

"Ah! Si ce n'est que ça. Je préfère, Christophe n'a pas eu de problèmes de vidéo ou de contraste?"

Nous:

"On est pas arrivé mais on sait que si on rencontre un problème de réglage, cela ne sera plus un problème."

La discussion se poursuit gentiment et nous poursuivons tranquillement notre route pour arriver au château aux alentours de 19h.

Drôle de week end à Fougeret

19H

Là, nos châtelain préférés nous attendent. Le temps de décharger tout le matériel, de faire les présentations et un bref tour du domaine aux journalistes, il est déjà l'heure de nous retrouver autour d'une bonne table, où l'équipe TV commence le tournage dans une ambiance plutôt détendue.

23H00

Nous quittons le resto pour nous retrouver au château et commencer l'expérimentation. Le ciel se charge de lourds nuages noirs, les premiers éclairs éclairent par intermittence les pièces sombres du château. Une brume légère recouvre par endroits le paysage, permettant à nos amis journalistes une bonne mise en condition pour leur première nuit à Fougeret ;).

Sereins, nous commençons nos réglages. Mais très vite, en ouvrant la Cellule pour régler les cameras, nous constatons qu'un des éléments phare du cheminement laser, la lame séparatrice permettant de diviser le faisceau en 2, est fendue! Heureusement pour nous, nous avons pu repositionner la lame de manière à ce que le cheminement puisse, malgré tout, faire son office.

Nous reprenons alors nos réglages minutieux de la cellule.

Et là, coupure de courant! Le temps que François réactive le courant, nous repartons dans nos réglages.

Nous avançons minutieusement et boum! Une nouvelle coupure... En tout, nous avons été victime de plusieurs coupure intempestive, nous obligeant à chaque fois à redémarrer tout le processus de réglage.

Même Véronique et François ne comprenaient pas! De mémoire de châtelains, ils n'avaient jamais eu autant de problèmes électriques.

Décontenancés, mais déterminés, nous continuons et finissons enfin nos réglages vers minuit.

Nous allons pouvoir lancer l'expérimentation.

© Véronique
© Véronique
© Véronique

© Véronique

A notre habitude, nous demandons à l'assemblée de se concentrer et très vite une première vidéo de 10 secondes est lancée.

Mais un nouveau problème vient interrompre la séance. Pendant l'enregistrement une des 2 caméras s'est désactivé, rendant l'image très fade et sans contraste.

Nous réitérons, mais cette fois le cheminement laser n'était plus visible. En effet tout était à revoir. Comme si tout, s'était déplacé brutalement et, par conséquent, le défocalisant complètement.

Après de très longues minutes à tout régler à nouveau, nous entamons un nouvel enregistrement.

Malheureusement, même constat. Aucun contraste. Image plate, aucune profondeur.

Beaucoup plus tard dans la nuit, après plusieurs essais et de nombreux réglages.... Nous réussissons, enfin, à avoir une image, qui nous rappelle notre bon ami Victor. Ce qui nous a un peu réconforté.
Malgré le soulagement, nous décidons d'arrêter pour retenter le lendemain matin. Car, a cette heure tardive, le stress et la fatigue se faisant sentir, il devenait stupide de s'entêter dans de tels conditions.

Drôle de week end à Fougeret

3H30

Marguerite, Omar et moi même avions choisi de dormir dans la chambre des maîtres.

Alors que Omar et Marguerite plaçaient les dictaphones et la caméra dans la chambre pour surveiller notre douce, mais courte nuit, je préparais de mon côté un magnétophone à K7 pour lancer une cession de PVE. Depuis quelques temps nous nous posions des questions sur l'utilisation des instruments tout numériques. Ne seraient-ils pas être trop "propres" pour réaliser de bonnes captations? D'où l'idée de tester une expérience avec bon vieux magnétophone à K7.

Plusieurs fois, la semaine précédent ce week end, nous avions préparé l'expérience. Nettoyage complet du magnéto, décrassage des têtes de lecture et d'enregistrement, cassettes vierges de 90 mn. Test de micro...

Bref tout était ok pour le jour J. Seulement voila. Le magnéto n'as pas dérogé au thème de la soirée : La panne. Premier enregistrement, ré écoute et... Bah, pas de sons !

Le micro était HS! Trop c'est trop, donc dodo.

Drôle de week end à Fougeret

7HOO

Après une courte nuit à cogiter à toutes ces péripéties de la veille, je ne pu m'empêcher de me lever aux alentours de 7 h du matin afin de reprendre à zéro les réglages de la CIT. Après 2 heures de manipulation, j'arrive à quelque chose de satisfaisant. Pas top, mais suffisant pour tenter une session. L'équipe TV était, quant à elle déjà debout depuis 6h pour faire des plans d'illustrations du domaine. (courageux quand même).

J'allume l'ordinateur, lance le logiciel de captation et Vlan! Cette fois c'est l'ordinateur qui plante. 2 fois de suite.

Je débranche tout, rebranche tout. Et ouf, tout ce que j'ai fait, fini par payer. Lors du test une image apparait et elle fait étrangement écho à l'image de la veille. Un homme avec une barbe et avec ce qui semble être une main au premier plan. Image récurrente de par le personnage mais aussi par la composition elle même. Effectivement, ce n'est pas la première fois que nous recevons ce même type de combinaison main+visage. Là tout de même, il est bon de noter que la probabilité d'avoir quasi la même image, ou en tout cas le même personnage, est assez rare.

Drôle de week end à Fougeret

10H00

Tout le monde se regroupe autour du café et des petits pain au lait que Véronique nous avait préparé. Une vraie mère pour nous ;)

L'équipe de Vice Media nous raconte leur nuit, courte, mais relativement tranquille, si ce n'est le bruit de pas à leur étage (au 2e) entendu vers 4h du matin.

11h30

© Véronique
© Véronique
© Véronique
© Véronique

© Véronique

Nous reprenons nos places pour lancer 2 sessions et, heureusement, les résultats ont fini par tomber.

Drôle de week end à Fougeret
Drôle de week end à Fougeret

14H30

Nous quittions Fougeret pour revenir tranquillement dans notre univers rationnel, laissant derrière nous Véronique, François leurs enfants et toutes les bonnes âmes les accompagnants pour la restauration du château. Un travail colossal animé par une passion commune qui est la préservation de ce patrimoine si riche en histoire mais aussi en phénomène.

Nous ne savons pas ce qui à pu se passer, ce soir là, à Fougeret pour que nous nous retrouvions face à autant de problèmes. Beaucoup d'hypothèses nous sont passées par la tête pour tenter d'analyser la situation, mais au jour d'aujourd'hui, aucune n'a trouvé de sens à nos yeux.

Nous avons malgré tout, le sentiment que nos amis spirituels ne nous ont pas abandonnés ce soir là. Nous envoyant à 2 reprises l'image de Victor. Comme pour nous conforter et nous rassurer sur nos objectifs. A l'image du doudou que le parent donne à son enfant pour le réconforter d'une certaine peine.

Mais il nous reste tout de même de nombreuses heures d'enregistrement et d'écoute à analyser et peut être qu'au terme de ce travail, nous aurons des réponses!

Drôle de week end à Fougeret

En attendant, si comme nous vous voulez contribuer à aider Véronique et François à maintenir Fougeret sur pied, nous vous invitons à suivre le lien ci-dessous. Toute sommes collectées, aussi petite soit elle, permettra à la conservation cet endroit unique.

Rédigé par Chris G.

Publié dans #cellule, #Enquête, #ifres, #paranormal, #Récit, #Sciences

Repost 0
Commenter cet article