Château des Noyers, résultat d'enquête

Publié le 9 Mai 2015

Construit dans les années 1830, le château des Noyers n’est plus qu’une ruine mais il reste un lieu chargé d'énigmes. Durant notre enquête, nous avons ressenti de la gène et une certaine oppression. Les déclenchements KII à des endroits précis et les gémissements entendus sur place incitent à penser que le château tient à sa réputation de bâtisse la "plus hantée de France".

Pour un meilleur confort de visionnage, nous vous conseillons d'utiliser un casque.

Certains des PVE présentés sont très délicat à saisir, même amplifiés.

Malgré tout, sur la route du retour, nous nous disions que la nuit avait été assez calme. C’était avant l’analyse des enregistrements audio, des photos et des vidéos..

Vidéos chargées sur l’ordi, casques sur les oreilles, le tout dans une ambiance monacale… Nous nous sommes vite rendus compte que nous avions eu la visite de quelques invités surprise. Et que les déclenchements KII n’avait pas juste été le fruit du hasard. Au final, nous avons été servis.

Que penser des gémissements féminins et des voix masculines qui n'ont pas l’air de beaucoup apprécier notre présence.

Que dire du “OUI” d’une voix féminine capté sur le dictaphone de Christophe, alors que son KII venait de se déclencher, avec un sentiment de peur irraisonné, comme pour lui confirmer sa présence.

Ou encore, comment interpréter le "non", discret et masculin, au moment où Marguerite prend une photo ? Etait-ce pour la dissuader de prendre ses clichés?

Mais le plus étrange reste le “Tu es prêtes ”capté par le dictaphone de Marguerite, comme un message qui lui serait adressé ! Mais prête à quoi? Mystère...

Croyez nous, en réécoutant l’enregistrement, nous nous sommes tous les deux regardés un peu ébahis…

Les PVE ci-dessous ont été captés alors que nous n'étions pas en train de filmer. Cela explique le manque d'images. A écouter de préférence au casque

Est-ce la voix de Pauline de Cussy que Christophe a enregistré lors de sa rotation, comme vous pouvez l'entendre dans le PVE N°1 ? Est-ce elle, encore, qui gémit (vidéo à 17:46) en réponse à la question de Marguerite qui demande si : " Pauline de Cussy est toujours là ?".

Est-ce la voix de Ferdinand Lescaudey de Manneville (le mari de Pauline) qui semble dire à Marguerite : "tu es prête..." sur le PVE N°2, qui par son "non" manifeste son mécontentement d'être pris en photo (PVE N°3) ou bien encore qui traite quelqu'un de menteur (vidéo à 23:54, PVE N°5)?

Des hypothèses qui pourraient suggérer qu'ils sont restés en couple, dans ce château qui leur à fait vivre une bien étrange histoire de 1867 à 1876.

Cette voix masculine pourrait aussi être celle de Mr Decaen, un Franc-maçon qui avait fort mauvaise réputation (il faisait travailler les domestiques le dimanche et les obligeait à manger de la viande les vendredis saints) et qui aurait fait fortune, à l'époque, en présentant aux gens un squelette de baleine dans toute la Normandie. Fortune qui lui a servi à acheter le chateau dans lequel il semble qu'il se livrait à d'étranges rituels.

Aucune de ces hypothèses ne peut être confirmée car, malheureusement, à aucun moment les entités croisées ne font allusion à leurs identités.

Par contre, ce qui est sûr, c'est que des voix autres que les nôtres se font entendre sur les enregistrements et la vidéo. Elles semblent, nous répondre directement et, parfois, nous signifier ce qu'elles ne veulent pas.

Et ces voix confirment que nous sommes bien, au château des Noyers, confrontés à des phénomènes inexpliqués.

Et il y a cette photo…

Nous sommes toujours très prudents quant au orbs. Surtout que ce soir là, on s’est très vite rendus compte, qu’avec les flashs, on voyait les particules en suspension.

Château des Noyers, résultat d'enquête Château des Noyers, résultat d'enquête

Accompagné de Didier Duchemin, nous nous tenions près de la table où était installé tout notre matériel. Quand, soudainement, Marguerite pense entendre des bruits de pas sur la gauche du château. Intrigué, elle fixe son regard sur la zone et voit une boule lumineuse blanche en suspension. Très vite elle dégaine son appareil photo et mitraille.

Malheureusement elle restera la seule témoin direct de cet événement car les deux garçons n’ont pas eu le temps de voir le phénomène tellement celui ci était rapide.

Malgré tout, ses réflexes ont permis de prendre une photo de l'événement.

Une autre image intéressante...

Qui pourrait nous faire penser à l'apparition d'une une silhouette de femme, et comme auréolée de lumière?

Château des Noyers, résultat d'enquête Château des Noyers, résultat d'enquête

En fait, il ne s'agit là que d'un simple effet d'optique.

Quand on y prête un peu plus attention, le jour on peut s’apercevoir qu'il reste des traces de peinture sur le mur (comme le montre la photo de droite).

La nuit, la peinture réfléchie la lumière du flash et cela suffit à faire apparaitre une forme que l'on peut facilement confondre avec une apparition fantomatique.

De plus, la forme en alcôve dans le mur permet une concentration de lumière en son centre! Il n'en faut pas moins pour rendre cette apparition encore plus divine, comme entourée d'une aura!

Est-ce que cette illusion d'optique aurait pu permettre à certaines personnes d'y voir une apparition divine?

Le Château des Noyers reste et restera pour nous une véritable énigme. Entre une enquête finalement assez calme, et des résultats d'analyses beaucoup plus fournis, nous pouvons en conclure que nous nous retrouvons face à des phénomènes inexpliqués. Des éléments que nous ne pouvons réussir à expliquer naturellement.

Serait-ce dû aux pierres de l’ancien château médiéval qui ont servit à construire le château des Noyers ? Au terrain lui même ? Où aux esprits des anciens propriétaires ?

Rien n’est sûr et rien ne peut-être prouvé. Quoi qu’il en soit nous serons présents à nouveaux le 6 juin prochain au château des Noyers, lors du spectacle de son et lumière. Afin de voir si ça ne pourrait pas être un élément déclencheur, car il recrée, à coup d'artifices, l’incendie de 1984 qui a fait de ce château une ruine. En tout cas, pour Didier Duchemin, il y a toujours une surprise lors de cet évènement. Ne vous en faîtes pas, nous vous tiendrons informés de la suite de notre investigation.

Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête
Château des Noyers, résultat d'enquête

CHRONOLOGIE...

1830 > Construction du château, par la famille Des Noyers. Les pierres qui ont servies à le construire, sont celles de l'ancien château médiéval qui était à environ 200 mètres au sud et jugé trop vetuste, suite à un incendie, pour être rénové.

1867 > La famille Des Noyers n'ayant pas de descendants, c'est la famille Lescaudey De Manneville, proche-parents, qui en hérite. Ferdinand Lescaudey de Manneville et sa femme Pauline De Cussy s'y installent, avec leur fils Maurice.

Octobre 1867 > Une série de phénomènes inexpliqués commence. Bruits de pas dans le couloir, coups dans les murs, claquements de portes...

1875  > La maison est toujours habité par Ferdinand, Pauline et leur fils Maurice. Mais également par L'Abbé de Cussy (précepteur de l'enfant), Emile (le cocher), Auguste (le jardinier), Amélina (la femme de chambre) et Célina (la cuisinière).
Après une courte période d'interruption des phénomènes, ces derniers reprennent de plus bel en octobre de cette année, par des objets se déplaçant tout seul dans la maison, des livres projetés à terre des bibliothèques. Allant même jusqu'à tirer sur la couverture des invités. Ferdinand et Pauline s'efforceront de tenir chaque jour un journal intime relatant les faits...

Tous attesteront des faits de hantise. Dont une personne en particulier, Célina Desbissons, la cuisinière qui tiendra elle aussi un journal retraçant les phénomènes. Didier Duchemin, actuel Maire de Le tourneur, est un descendent direct de Célina.

Durant cette période, d'autres membres de l'église, mais aussi des amis venus pour y passer quelques jours, témoigneront des inombrables faits. On parle alors du Château le plus hanté de France.

15 janvier 1876 > Un exorcisme est pratiqué. Il n'y aura que trois jours d'acalmie, avant la reprise des phénomènes.

30 janvier 1876 > La famille éreintée et ne voyant pas d'autres issues possibles, décide de vendre le château.

1876 > Mr Decaen, Franc-maçon Rose-Croix et qui a fait fortune en promenant dans toute la normandie un squelette de Baleine devient le nouveau propriétaire. Les témoignages parlent de lui comme d'un homme mauvais, obligeant les domestiques à travailler le dimanche et à manger de la viande les vendredis saints. Certains iront jusqu'à penser qu'il y pratiquait des rituels occultes.

1984 > Un incendie ravage le château des Noyers. Lors de cette incendie, une seule pièce ne sera pas brulée, la chambre verte.

 

Vous pouvez retrouver tous ces manuscrits à la BNF.
mais aussi visiter la page facebook de Didier Duchemin sur Le Tourneur

Rédigé par Chris G.

Publié dans #Hantise, #paranormal, #Enquête

Repost 0
Commenter cet article

Geffray 28/09/2015 11:09

Pouvez vous me donner l adresse exacte du château. Cdt