Le mystère du trou en Sibérie résolue

Publié le 23 Juillet 2014

Une expédition menée par des scientifiques russes dans ce trou, situé dans la péninsule de Yamal, a permis d’en savoir un peu plus sur son origine, et d’écarter quelques théories.

Les amateurs d’OVNI et autres manifestations de vie extraterrestre vont être déçus : “Il n’y a rien de mystérieux à propos de ce cratère. On ne ressent pas de sensation bizarre ou inexplicable ici, nous sommes revenus sains et sauf”, explique le chercheur du Scientific Centre of Arctic Research Andrey Plekhanov au Siberian Times. Selon son équipe, le cratère est une manifestation purement naturelle, et l’humain - ou toute forme de vie extraterrestre - n’en est pas responsable.

Un lac à 70 mètres de profondeur

L’expédition a tout d’abord permis d’établir que le trou a une profondeur d’environ 70 mètres, et une largeur estimée à 30 mètres. Toutefois, la forme ovale du cratère rend difficile la mesure exacte de son diamètre. Si les chercheurs n’ont pas pu descendre au fond du trou, ils ont tout de même pu observer un lac souterrain glacé, notamment alimenté par de l’eau coulant le long des parois humides.

“Il y a de la glace à l’intérieur du cratère, qui fond graduellement sous le soleil. […] Le cratère est rempli de glace à environ 80%”, ajoute Andrey Plekhanov. Des échantillons de permafrost et d’eau ont été prélevés. Bientôt analysés, ils permettront d’en savoir plus sur l’origine et l’ancienneté du trou.

“Nous pouvons être certains que le cratère est relativement récent, il a peut-être un an ou deux”, affirme le chercheur. L’étude des images fournies par les satellites devrait permettre aux scientifiques d’établir une chronologie plus précise.

Un processus naturel

Autre certitude : il n’a pas été créé par des forces externes. “Nous pouvons maintenant affirmer que c’est sous l’influence de processus internes qu’a eu lieu une éjection du permafrost. J’insiste sur le fait que ce n’est pas une explosion, mais une éjection, il n’y a donc pas eu de chaleur relâchée”. Pour Andrey Plekhanov, la théorie de l’explosion liée aux gisements de gaz de la région mélangés à l’eau et au sel n’est donc pas plausible.

Il n’est pas non plus envisageable que le phénomène soit dû à l’activité humaine sur les champs gaziers : “S’il s’agissait d’un désastre causé par l’homme lié au pompage de gaz, cela se serait produit plus près d’un gisement gazier. […] Les travailleurs auraient été alertés et nous auraient immédiatement prévenu”, affirme Andrey Plekhanov.

En revanche, il est encore impossible de savoir si le phénomène est dû au réchauffement climatique, comme l’évoquait la scientifique Anna Kurchatova. Parallèlement, les chercheurs ont avancé une autre hypothèse : celle de la formation d’un lac. “Je voudrais également rappeler une théorie sur laquelle nos scientifiques ont travaillé dans les années 1980 - elle a été laissée de côté et oubliée pendant des années".

"Cette théorie était que les nombreux lacs de la péninsule de Yamal s’étaient formés suite à des processus naturels exactement comme ceux qui se produisent dans le permafrost”, explique Andrey Plekhanov. “Ces processus se sont produits il y a environ 8.000 ans. Peut-être qu’ils se répètent aujourd’hui. Si cette théorie est confirmée, nous pourrons dire que nous avons assisté à un processus naturel unique qui a formé le paysage insolite de la péninsule de Yamal”.

Plusieurs hypothèses à étudier

Pour le scientifique australien Chris Fogwill, le cratère pourrait également être le résultat d’un phénomène géologique appelé “pingo”, rapporte le Sydney Morning Herald. Un pingo se produit lorsqu’un bloc de glace souterrain forme une petite colline sur le sol glacé de l’Arctique. La glace peut à la fin transpercer la terre et lorsqu’elle fond, elle laisse derrière elle un cratère.

Les chercheurs doivent maintenant trouver un moyen de descendre jusqu’au fond du cratère pour mieux étudier le lac et peut-être livrer une explication définitive à ce mystérieux trou.

Le mystère du trou en Sibérie résolue

Rédigé par Chris G.

Publié dans #ovnis

Repost 0
Commenter cet article