Les fantômes, qui sont-ils? Partie 1 :

Publié le 30 Avril 2014

La hantise résiduelle ou mémoire des lieux

C’est le plus répandu des fantômes ! Seulement voilà, ça n'en est pas vraiment un. Enfin pas comme on l'entend !

Il serait plus judicieux de le qualifier d'empreinte visuelle ou auditive plutôt que de fantôme.

Les "bruits de pas", les voix désincarnées ou les coups frappés sur les murs qui sont constatés dans beaucoup de cas de hantises, sont autant d'exemples de hantise résiduelles.

Appartenant au passé, il reste au passé. Tel un film mis en boucle, la scène que nous voyons, s'apparente plus à une image holographique que l'endroit aurait mémorisé et, qui sous certaines conditions météorologique et géologiques, restituerai encore et encore.

Pour cela, il aura fallu que l'endroit ait été témoin d'un événement dramatique comme une guerre, une scène de champ de bataille, un meurtre, un suicide ou un accident mortel quand la hantise se déroule dans un château ou une demeure.

Mais tout n'est pas forcément dramatique. Une manifestation peut être provoquée par une série d'événements répétés maintes et maintes fois dans le lieu. Une personne qui aurait vécu dans une maison toute sa vie peut laisser une trace résiduelle que la demeure s'appliquerait ensuite à restituer.

Certaines émotions peuvent également amener à de telles apparitions. La peur, la peine, le chagrin, et parfois même l'amour.

Il est absolument impossible de communiquer avec eux. Ignorant la présence des vivants et n'ayant pas conscience du temps présent, l'entité suivra de manière extrêmement mécanique, réglé comme un coucou suisse, son petit bonhomme de chemin.

Ils sont toujours observés au même endroit, reproduisant les mêmes gestes, et lorsque que l'on tente de s'en approcher, ils disparaissent sans laisser de trace.

Il est commun de voir des esprits se déplacer dans un couloir et traverser un mur. Mais pas de conclusion hâtive, ils ne sont pas pour autant des passe-murailles ! Il y a plus à parier qu'une cloison ait été construite sur son passage par de nouveaux propriétaires !

Quelques exemples d'apparitions résiduelles tirés du livre d'Erick Fearson

  • Les moines fantômes de l'Abbaye de Mortemer, assassinés durant la révolution, apparaissent toujours au même endroit. Après avoir effectué le trajet qui sépare le cellier du pigeonnier ils se volatilisent sans laisser de trace.

  • Le château de Chantilly hanté par le fantôme de Louise Budos, seconde femme d'Henri 1er, délaissée par ce dernier, qui fit plusieurs fois la rencontre d'un mystérieux personnage. Un jour, on la vit s'enfermer avec cet inconnu dans un cabinet du château. Elle fut mystérieusement retrouvée morte le lendemain. Depuis elle erre en ces lieux. Mais croiser son chemin a toujours été un mauvais présage. En effet, puisqu’elle se manifesta chaque fois pour annoncer la mort du maître des lieux.

Principale source de l'article : "Manuel du chasseur de fantômes" d'Erick Fearson aux éditions JC Lattès. A posséder absolument (sans mauvais jeu de mots)

légende photo d'illustration Dame brune de Raynham, photo de 1936 toujours inexpliquée

Le célèbre fantôme de la Dame brune du domaine Raynham Hall en Angleterre. Photo de 1936 pour laquelle on a jamais pu prouver qu'il y avait eu trucage. Aujourd'hui encore cette photo reste une des plus mystérieuse dans le monde du paranormal.

Le célèbre fantôme de la Dame brune du domaine Raynham Hall en Angleterre. Photo de 1936 pour laquelle on a jamais pu prouver qu'il y avait eu trucage. Aujourd'hui encore cette photo reste une des plus mystérieuse dans le monde du paranormal.

Rédigé par Chris G.

Publié dans #Hantise, #Lexique, #Récit

Repost 0
Commenter cet article